" Crème solaire, ennemie de la mer " | Routine protectrice naturelle et non polluante |

August 17, 2017

L'été, si on s'expose, il ne faut pas lésiner sur la crème solaire.

Un indice 30 à 50 pour commencer selon la sensibilité de la peau et une fois bien bronzée un indice 20 voir 15 peut suffire.  

 

Qui dit protection solaire dit souvent baignade et c'est là que ça cloche.

Si les crèmes solaires sont vendues avec la mention "résiste à l'eau", chaque marque conseille d'appliquer une nouvelle couche de crème en sortant de votre bain de mer. 

Ainsi dans la logique des choses la crème solaire se diluerait dans l'eau, se pose alors la question de la composition.

La plupart des crèmes solaires conventionnelles contiennent des composants chimiques dont les perturbateurs endocriniens (parabènes, octocrylene, homosalate... > impact sur la santé hormonale), les silicones qui polluent la mer et ont une conséquence sur la faune et la flore aquatique. À titre d'exemple, le benzophénone 2 (aussi un PE) affaiblit et entraîne la mort du corail.

Chaque année 4000 à 6000 tonnes d'écran total sont libérées dans les mers et les océans.

 

Une équipe de chercheurs espagnols a mis en évidence que même une très faible concentration d'écran solaire suffisait à freiner la croissance du Chaetoceros gracilis (le phytoplancton méditerranéen).

Les conséquences sur les autres animaux marins n'a pas encore été prouvées mais fauti-il vraiment attendre des réponses quand on sait que certains ingrédients sont nocifs pour l'homme et qu'il y a même des plages mexicaines où il est interdit de se baigner avec de la crème solaire (c'est dire la pollution qu'elle peut engendrer).

Bon... après ce sombre bilan (#blogduparadoxe) sur les écrans solaires, il faut rappeler qu'il existes des solutions biologiques et non polluantes

 

C'est le cas de ma crème solaire Acorelle. J'ai trouvé cette crème un peu par hasard. Au rayon bio de la parapharmacie dans laquelle j'étais, je n'avais pas beaucoup de choix. Je me suis laissée tenter par la mention " à la fleur de frangipanier" (ça ne pouvait que sentir bon). 

 

Le seul point négatif des crèmes bio c'est qu'elles s'étalent plus difficilement ( mais elles s'étalent quand même) et peuvent laisser des traces blanchâtres ( pas à tous les coups, la preuve en image, désolée pour ces photos de cuisses)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais très sincèrement, est-ce si important que cela en comparaison aux risques que les crèmes conventionnelles "0% traces blanches" peuvent avoir sur notre santé et sur l'environnement ? 

Personnellement je ne considère pas cela comme un problème ! Au contraire, on voit mieux là où on n'a pas mis de crème et ça nous force à bien la faire pénétrer ! 

D'ailleurs, à ce propos, un autre sujet qui me tient vraiment à cœur... NON la crème solaire n'empêche personne de bronzer.

Si lorsque vous mettez de la crème solaire vous ne bronzez pas, ou pas aussi vite que sans protection, c'est simplement que vous "cramez", risquez de prendre des coups de soleil, de peler et de perdre plus rapidement votre joli teint hâlé

Il faut être un peu patient pour avoir un bronzage durable ! Se protéger correctement avec un indice adapté, gommer sa peau 2/3 fois par mois ( il y'a une recette de gommage vegan maison dans la rubrique Beauté du blog) et hydrater sa peau après l'exposition avec un gel d'aloé vera, une huile végétale ou un lait bio (à ce propos j'aime beaucoup le lait corporel de la marque Biopha) vous permettra de faire durer votre joli bronzage.

J'ai feuilleté le hors-série "cosmétiques non toxiques" de 60 millions de Consommateurs (que je vous invite à lire -p36-37) dans lequel ils ont décrypté 12 protections solaires SPF 30 dont 4 sont (bio et) des produits à privilégier : la crème solaire visage des Laboratoires de Biarritz, la visage et corps de Dermatherm, la lotion solaire pour peaux très sensibles d'Eco Cosmetics et la crème solaire d'EQ Evoa

 

- Nota Bene -

* Toutes les crèmes solaires conventionnelles de la sélection sont "à éviter" car contenant trop de substances indésirables .

* J'ai essayé de vous trouver les liens des prix les plus abordables pour chaque produits cités plus haut.
* Les crèmes solaires ne se conservent pas d'un été à l'autre, achetez un tube, utilisez-le comme il le faut et jetez-le à la rentrée. 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cet article vous a plu

N'hésitez pas à réagir en commentaire, à m'envoyer un mail (bulledemarbre@outlook.fr) ou un message sur Instagram ou sur Facebook (@bulledemarbre) ! 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

BULLE DE MARBRE 2016

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now