Apprendre à décrypter les ingrédients cosmétiques

October 5, 2017

Si vous me suivez au moins depuis Avril dernier, vous savez que je suis passée du côté bio de la force.

 

Si vous avez lu mon Top 5 des appli mobiles qui facilitent le quotidien, alors vous savez que l'application Clean Beauty peut aider les débutants à mieux comprendre les listes INCI. 

 

Mais Qu'est-ce qu'une liste INCI au juste ? 

 

Sur vos flacons, c'est la liste souvent écrite en police taille patte de mouche. INCI est l'acronyme d' "International Nomenclature of Cosmetic Ingrédients".

Autrement dit, cette liste affiche tous les ingrédients que contient le produit, en latin pour les ingrédients d'origine naturelle et en anglais pour le reste. 

La liste INCI s'affiche dans l'ordre décroissant. Les six premiers ingrédients de la liste représentent en général 70% de la composition (facile pour savoir si le produit est décevant ou non.)

NB / En dessous de 1% les industriels peuvent afficher librement les ingrédients, donc ils ont tout intérêt à mettre les ingrédients naturels avant les conservateurs et autres produits chimiques. 

 

Quels sont les ingrédients à éviter ? 

 

1. Les huiles minérales et les dérivés pétrochimiques : 

Pourquoi ? Parce qu'ils n'apportent rien de bon à la peau (ce sont des corps inertes/"morts") qu'ils forment souvent un film occlusif sur la peau, entrainent l'apparition de points noirs (miam !) et empêchent la peau de respirer convenablement. 


Signes distinctifs ? Leurs noms latins évoquent souvent leur origine pétrolifère : "petrolatum", "Paraffinum liquidum" etc.

 

2. Les silicones et autres Polymères

Pourquoi ? Parce que ce sont des matières plastiques (qui a envie de se mettre du plastique dans les pores de la peau ? C'est ce que les fabricants utilisent généralement pour les formules effet "zéro défaut") et qu'elles mettent une éternité à se dégrader dans la nature, donc polluent l'écosystème (On en a retrouvé dans le foie des poissons).

 

Signes distinctifs ? Ils se terminent en -one ou -oxane : "dimeticone", "cyclohexasiloxane","hexamethyldisiloxane" etc.

 

 

3. Les matières Ethoxylées 

Pourquoi ?  Mêmes si ces ingrédients ne sont pas officiellement considérés comme nocifs, ils se dégradent très lentement dans l'environnement et leur fabrication nécessite l'utilisation d'un gaz toxique cancérigène. Bref, "peut mieux faire".

 

Signes distinctifs ? On évite les suffixes en -eth ou -oxynol, Les PEG ( PolyEthylène Glycol), les SLS (Sodium Laureth Sulfate) et les Diméthicone Copolyols et autres joyeusetés type Polysicolicones :

"Sodium Myreth Sulfate", "Hydroxyethycellulose", "Cethyl Dimeticonone Copolyol", Ceteareth X (ou Y)", "Butoxynol", "PEG-100 Stéarate" etc.

 

4. Les Conservateurs et les biocides 

Pourquoi ? Les parabens en font partie, les DMDM-hydantoin et Quaterniums-15 qui libèrent du Formaldéhyde cancérigène aussi. C'est une grande "famille" d'ingrédients auxquels on reproche d'être soit des perturbateurs endocriniens soit des allergènes soit des irritants ou encore des polluants. 

 

Signes distinctifs ? BHT, BHA, EDTA ( disodium, tetrasodium ) Triclosan, Phénoxyéthanol...

 

5.les Perturbateurs endocriniens

Pourquoi ? Parce que ces substances agissent dans notre corps comme des hormones et perturbent ainsi notre métabolisme (cancer, impact sur la fertilité, la croissance, malformations des parties génitales chez le nourrisson...)

 

Signes distinctifs ?  La liste est longue et il n'y a pas vraiment de mnémotechnique, alors courage, on les apprends par coeur.

On évite  : Les mots se terminants par -paraben, -phtalate, et commençant par Phtalic-, Nonyl-, Nono- et ces vilains mots scientifiques : "phenoxyethnalol", "Oxybenzone-8", "Benzophenone", "ethylhexyl methoxycinnamlate 9", "4-methylbenzylidene camphre". 

 

Sources : Slow Cosmétique Le guide Visuel - Site de L'observatoire des cosmétiques.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cet article vous a plu

N'hésitez pas à réagir en commentaire, à m'envoyer un mail (bulledemarbre@outlook.fr) ou un message sur Instagram ou sur Facebook (@bulledemarbre) ! 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

BULLE DE MARBRE 2016

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now