Les intolérances alimentaires, un mystère ?

June 13, 2018

Bon ok je commence par un jeu de mots, il y a plus sérieux comme titre, on est d'accord ! 

  

Cela fait moins d'un an que j'ai été diagnostiquée intolérante à plusieurs aliments. Parmi eux : le gluten, le lactose, la caséine, le blanc des œufs, les pomme de terre, les amandes, les noisettes et les noix de cajou.

De quoi me pourrir la vie sur le plan nutritionnel. 

 

Mais comment tu as su ? 

 

C'est assez simple, cela fait maintenant plusieurs années qu'en sortant de chacun de mes repas mon ventre goooooonflait gooonflait sans que je ne sache pourquoi. J'ai toujours mis ça sur la digestion jusqu'à ce qu'au bout du'n moment des douleurs intestinales viennent m'embêter de plus en plus souvent, le tout accompagné de boutons ( oui cet article n'est pas glam et ne le sera pas) sur le visage et le décolleté et parfois des réactions allergiques. 

J'ai arrêté de consommer du gluten pendant quelques temps et je sentais que j'allais mieux même si parfois ce n'était toujours pas ça. 

Suite à d'autres complications intestinales (je vous zappe les détails moins glorieux mais pas moins douloureux) j'ai consulté un gastro-entérologue qui m'a conseillé d'éviter de manger les aliments qu'on appelle FoodMaps. J'allais un tout petit mieux mais je sentais que ce n'était toujours pas ça. Dès lors, il m'a proposé d'aller faire une prise de sang pour connaitre mes intolérances alimentaires. 

 

Cette prise de sang n'est pas remboursée par la sécurité sociale, elle est onéreuse et les résultats sont controversés par certains médecins. 

 

Me voilà avec une liste infini d'aliments que je dois éviter, et d'autres qui me sont déconseillés. Pleurs et panique : je ne vais manger que du riz des légumes (et encore pas tous) de la viande et des fruits pendant près de trois mois. C'est au bout du troisième mois que mon moral n'était plus du tout en bon point et que j'ai commencé à être dégouté parce que je pouvais manger. Je préférais ne rien manger plutôt que manger mes pâtes de pois chiche et de lentilles corail ( et même cuisiner avec tous l'amour et tous les condiments que je voulais, ça me dégoutait, tout simplement) . 

 

Je n'allais quand même pas me laisser mourir de faim 

J'adore trop manger et en arrêtant tous les aliments auxquels je suis intolérante j'ai dû renoncer à toutes les pâtisseries, presque tous les desserts et les gâteaux, mais aussi pizzas, pâtes, burgers et compagnie, bref un régime drastique qui sur mon petit corps d'1m53 m'a fait perdre 2,5kg en quelques mois- ce qui est beaucoup pour moi) 

 

Alors j'ai craqué et j'ai mangé n'importe quoi, beaucoup d'aliments transformés industriellement, de la junk food, des pizzas : tout ce dont je rêvais et dont je me suis privée pendant des mois pour "aller mieux". 

 

Au début, je n'ai pas eu mal et petit à petit, c'est revenu. Seulement, pas question de tout supprimer une nouvelle fois. 

 

Aujourd'hui :

 

J'essaye de diminuer au maximum ma consommation de gluten et de lactose. Je continue à manger des pommes de terre, car je ne trouve pas que c'est ce qui me fasse le plus de mal. 

Les amandes et les noix de cajou j'ai arrêté, mais les noisettes.... compliqué : j'adore ça dans le chocolat. 

J'évite les œufs, mais j'en mange de temps en temps comme alternative de la viande que je suis un peu obligée de consommer sous peine de développer des carences en raison de mes autres intolérances (parce que la liste est longue et je ne veux pas écrire un article de 12km de long). 

J'ai développé des manières différentes de m'alimenter : 

 

Je cuisine de plus en plus et je mange de moins en moins dehors.

Quand ça m'arrive (parce que j'ai une vie sociale, je vous assure) j'ai décidé de manger TOUT ce que je voulais parce que ça me fait plaisir et que les prix parisiens sont suffisamment élevés pour ne pas manger un plat qui nous plait bof bof. 

 

Dans d'autres articles je parlerais plus précisément des intolérances, des recettes et des idées de plats "hypo-allergéniques".... Aujourd'hui il fallait que j'ouvre la danse et que je vous explique ce qui se passe dans mon assiette et par extension sur mon blog et sur mon Instagram @bulledemarbre. 

 

D'ailleurs si cet article vous a intéressé,  n'hésitez à me le dire en commentaire, par message (sur instagram) ou par mail (bulledemarbre@outlook.fr) !

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

BULLE DE MARBRE 2016

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now